Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

lundi

Toc-toc à tonton


Lundi, 18 heures.
- Maman ! Maman !
Les appels de ma nièce, Alice, 5 ans et demi, emplissent la maison.
- Mamaaaaaan...
Ma sœur finit par lui répondre:
- Oui ?
- Je pourrai faire toc toc à tonton quand on mangera ?



("Faire toc toc à tonton", c'est frapper à sa porte.)

8 commentaires:

  1. Et faire tac-tac avec Tata Yoyo ? OK, je dors… ! ;O))

    RépondreSupprimer
  2. et pendant qu'elle te faisait toc toc, quelqu'un te chipait tes frites ? :)

    RépondreSupprimer
  3. c'est pas dangereux le toctoc? parce que y en a qui le font sur la tete avec une louche. fais bien attention au nièce de 5 ans, ce sont les plus terribles!
    :o)

    RépondreSupprimer
  4. @ jeandelaxr
    Je préfère quand même Ellie M à Annie C.

    @ Gaël
    On ne me pique pas mes frites impunément! Gare !!!

    @ Chantilly
    J'aurais peut-être dû préciser que "faire toc toc à tonton c'est frapper à sa porte".
    Oh tu sais, sa petite soeur est aussi "dangereuse".

    RépondreSupprimer
  5. Les frites, c'est pas bon pour ce qu'on a, à nos âges canoniques, tu devrais donc laisser tes nièces te les chiper avec bienveillance, elles œuvreraient ainsi — sans le savoir mais avec moult reconnaissance pour leur tonton chéri — pour ta svelte ligne :p

    RépondreSupprimer
  6. je reconnais bien leà les plaisirs de nos petits alors laisson Alice faire toc toc à tonton !

    RépondreSupprimer
  7. @ deef
    bon d'accord, je lève mes fesses de mon bureau et je vais faire un tour à vélo!

    @ Nanoub973
    Demain j'enlève le costume de tonton. Je l'avoue, je vais quand même respirer. Et je n'ai pas dit que je n'aimais pas enfants ;)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?