Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

mardi

Collection de mots (1)


Au fil de mes lectures, je collectionne les mots, les expressions "fleuries" qui flattent l’hémisphère gauche de mon cerveau. Mes marques-pages : des bouts de papier où je griffonne ce qui suit :

avec un visage à faire cailler le lait ; indéfectible enthousiasme ; se morigéna-t-elle ; placide ; endormir sa méfiance ; il eut l’impression que son cœur s’envolait hors de sa poitrine ; sa chair se mua en un brasier crépitant ; il lui décocha un regard où la supplique le disputait si bien à la fureur que P s’étonna que ses cheveux ne s’embrasent pas ; se fit vertement réprimander ; avec une fausse exubérance ; les sourcils en accents circonflexes ; un relent d’aigreur écorna mon émotion ; avanie ; fricoter ; lui servit un juron bien senti ; qui n’auraient pas goûté le sel de la chose ; rires égrillards ; j’ai les nerfs qui se croisent sur la poitrine ; cet argument fit mouche ; elle grillait d’impatience ; tant et plus ; tout à trac ; simagrées ; à un jet de pierre ; un coureur de jupons invétéré ; le galbe d’un sein ; les ongles endeuillés ; estaminet ; ça barde ; à cause des milliers de pensées involontaires qui auréolaient le flot paresseux du temps ; marchait en plastronnant ; champ magnétique du souvenir ; porté au pinacle ; ce qui s’y trame ; capillotracté ; séance tenante ; boucler ses malles ; brouillard éthylique ; ventre-saint-gris ; nombril de Belzébuth! ; la baie festonnée des lueurs somnolentes de la ville ; pimprenelle ; son petit cœur primesautier ; des tas d'enquiquinements ; sur ces entrefaites ; débureaucratisation ; eut la fantaisie de s'énamourer de lui

(Réédition du 25/09/08 ~ comme l’échange était fourni, je rediffuse également les commentaires)

16 commentaires:

  1. et ça te fait marrer, comme collection? tu échanges les doubles ? tu en cherches de nouveaux? tu fais les braderies?
    c'est un filon à creuser!

    RépondreSupprimer
  2. ah, y a pas que moi qui aime faire tourner certains mots, certaines phrases dans ma tête... ça me rassure.
    je t'en offre quelques-uns des miens :
    - sa démarche chaloupée
    - ces corps enchevêtrés
    - cet amas de tôles froissées

    RépondreSupprimer
  3. Sympa, ça va enrichir mon vocabulaire français, j'ai pu trop l'occasion d'entendre ce genre de phrases ici...y causent tous en hébreu, quelle idée... faudrait inventer une langue universelle !!!

    RépondreSupprimer
  4. j'adore les mots, je les collectionne dans un petit cahier, je les recopie des livres, des conversations autours de moi, des revues, de partout

    RépondreSupprimer
  5. ça fait 1 mois que je me dis qu'il faut absolument que je note les expressions qui me plaisent...
    vais commencer par recopier celles-ci...
    Heu... copieuse moi ?

    RépondreSupprimer
  6. Très belle liste... Pas pu m'empêcher de te les piquer, c'était trop tentant : tu as ta (grosse) part de rédaction dans mon dernier artcile ; merci de ton aide involontaire ^^ Pas du tout convaincue du résultat mais trop fatiguée pour recommencer :s
    A bientôôôôt ^^
    Bisouus

    RépondreSupprimer
  7. J'aimerais pouvoir faire ça, mais je suis toujours tellement prise par ma lecture que je ne pense jamais à noter.

    RépondreSupprimer
  8. @ tarmine
    ma collection est à la fois sur papier, dans ma tête et sur ce blog, puisque je recycle, donc c'est une collection on ne peut plus écolo ... je prête, je donne, je troque, c'est selon je me suis inspiré des romans de Pagnol où le personnage principal adore collectionner les mots; enfant, je me suis tout de suite identifié à lui
    @ Miss PT
    nous sommes nombreux dans ce cas Anna; merci pour tes mots, je les avais déjà, mais c'est l'intention qui compte
    @ Ysa
    mais l'hébreu doit être une belle langue !!! je n'en connais pas un mot :(
    @ chantilly
    continue de glaner
    @ indigo
    copie copie, je t'en prie, moi-même j'ai copié, copions-nous allègrement
    @ julie
    j'ai lu ta version, pas mal du tout
    bisous itou
    @ plume
    tu sais, moi, c'est aussi par déformation professionnelle que je griffonne en lisant.

    RépondreSupprimer
  9. "avec un visage à faire cailler le lait" : tu penses à quelqu'un de particulier ? Okayyyyyy, je suis déjà sorti...

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien le principe, sympa de les lire ou les relire !

    RépondreSupprimer
  11. j'aime beaucoup "il lui décocha un regard où la supplique le disputait si bien à la fureur que P s’étonna que ses cheveux ne s’embrasent pas" :)
    bonne idée que de noter tout ça !
    bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  12. excellent, je prends des notes si tu permets, quelle bonne idée

    RépondreSupprimer
  13. @ deef
    Tu ne nous ferais pas une fixette, là, par hasard?
    @ Aude Nectar
    Oui oui oui :o) D'ailleurs, comme ça faisait longtemps que je n'avais pas lu cette liste (hier), j'y suis revenu aujourd'hui, histoire d'éveiller mes neurones.
    @ Wizzil
    Tu as coché une de mes préférées. J'adore quand c'est imagé. Et comme je suis très au ras des pâquerettes, j'imagine les cheveux s'embraser.
    @ Philippe
    Mais je vous en prie, faites, faites.

    Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai du boulot, môa! C'est bien joli de bloguer! Mais faut croûter, non?

    RépondreSupprimer
  14. J'aime cette collection : moi je fais comme Marcel Pagnol, je notes les mots que j'aime dans un carnet !

    Bisous.

    RépondreSupprimer
  15. faudrait rajouter cette expression qui m'énerve..."tant qu'à faire"...

    RépondreSupprimer
  16. @ Poussin
    Ah, non! Je ne collectionne pas les expressions énervantes.

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?