Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

jeudi

Deux rouges-gorges et un paysan du dimanche




Deux rouges-gorges perchés l’un sur un pêcher bourgeonnant, l’autre sur le manche jaune de la bêche me regardent passer le motoculteur. Je laboure un rectangle de quinze mètres sur dix, dans le sens de la longueur puis de la largeur. L’engin progresse lentement. Ses vibrations saccadées secouent gentiment le paysan du dimanche que je suis. Prudents, les rouges-gorges attendent que je sois au bout du rectangle ou le dos tourné pour s’emparer de vers de terre. Pause. Je cueille les barraganes qui ont poussé au petit bonheur la chance. De frêles poireaux sauvages que l’on appréciera le soir-même, cuits, tièdes à la vinaigrette, accompagnés d’œufs durs, des œufs chapardés le matin aux poules plus oublieuses que distraites.

Bookmark and Share

12 commentaires:

  1. "Il faut cultiver notre jardin"... et il faudra que je vérifie si nous en avons aussi (je parle des barraganes).

    RépondreSupprimer
  2. ici, ni rouge-gorge, ni barragane, snif. Vivement le printemps que j'aperçoivent la queue...d'une fleur:)

    RépondreSupprimer
  3. je suis contente
    1/ j'ai déjà aperçu le rouge-gorge fidèle
    2/je connaissais les "barraganes"sous un autre nom..
    c'est vrai que le goût est plus fin, il faut dire aussi plus sauvage et naturel ..
    3/ j'ai déjà quelques violettes timides qui font penser au printemps

    bon week-end

    RépondreSupprimer
  4. deef : Je ne connaissais pas les barraganes et je dois dire que le goût est plus fin que celui des poireaux. Comme quoi le sauvage peut être plus élégant que le civilisé. Quand on le cuisine.

    Océane : Si tu cherches bien, tu trouveras un rouge-gorge. Et des fleurs, même minuscules.

    Michèle : Pas encore vu de violettes. Mais elles ne sauraient tarder. J'ai un coin à violettes blanches. Je vais y faire un tour, tiens. Bon week-end également.

    RépondreSupprimer
  5. Mon rouge-gorge, je l'ai vu tout l'hiver avec sa copine la merlette... Cette semaine j'ai pu prendre une fois mon café dehors au soleil, en contemplant les jonquilles : quel bonheur !

    RépondreSupprimer
  6. On croit que tout est fini, mais alors il y a toujours un rouge-gorge qui se met à chanter.
    Paul Claudel

    (amitiés)
    (Miyax)

    RépondreSupprimer
  7. See Mee : J'ignorais qu'un rouge-gorge pouvait tromper sa femelle avec le merle/facteur. Je te réserve un merle pour le billet de demain.

    Miyax : Merci pour ce vers de Paul Claudel! Bise printanière.

    RépondreSupprimer
  8. i really love your own writing kind, very charming.
    don't give up and keep writing since it just simply nicely to look through it.
    impatient to see a whole lot more of your own writing, kind regards!

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme : Tiens, enfin un spam correctement écrit. Je l'aurais presque mis à la poubelle s'il n'avait pas été aussi élogieux. Mais ça sert à quoi au juste ces commentaires sans lien sans pub sans indice de provenance? Or is that you Robert? Get out of the closet Robert? I love you too you know.

    RépondreSupprimer
  10. Moi aussi, j'ai jardiné ce dimanche... mais sans motoculteur j'ai bêché à la main... et j'ai semé la brune d'hiver. Et moi aussi, j'adore profiter des produits naturels de mon petit potager de dimanche! (and I love your writings too...)

    RépondreSupprimer
  11. Chantal : Après le motoculteur c’est au tour de la cisaille pour la taille des arbres fruitiers. Enjoy your vegetable garden !

    RépondreSupprimer
  12. La taille chez moi c'est fait déjà (et si, si, j'ai eu des courbatures après ça;)!): maintenant j'ai sorti toutes les fleurs qui craignaient le froid, et je vois qu'il va falloir les bichonner un peu, mais c'est très agréable au soleil! Enjoy your garden too... (you never thought about writing in english?--I did it sometimes in my blog)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?