Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

jeudi

Garrulus glandarius


Un cri rauque. Je me penche et aperçois sur le rebord de la fenêtre, un geai. Apeuré, il prend ses ailes bigarrées à son cou. Il m'a fait peur ce couillon.



Pour consulter la fiche signalétique du Garrulus glandarius, cliquez ici.

Bookmark and Share

6 commentaires:

  1. Qui a eu le plus peur des deux ;-) ?

    RépondreSupprimer
  2. Eric : Suis pas sûr que ce soit celui qu'on croit. La preuve, il est revenu ce matin. S'est posé, m'a crié le même message cryptique et s'est de nouveau fait la malle?

    RépondreSupprimer
  3. Geai pas passée depuis geai sait pas qaund mais trop longtemps....Geaispère que geai suis pardonné

    c'est ton copain à présent....il va revenir tous les jours...

    je retourne en arrière sur ton blog
    Bisou de Nanou la vilaine

    RépondreSupprimer
  4. Hello, comment vas-tu? Je ne savais pas, je l'avoue piteusement que le cri du geai était rauque, il ne chante pas ou alors c'est l'école italienne?

    Bises

    Philippe

    RépondreSupprimer
  5. Nanou : Tu sais, geai pas non plus trop le temps de me promener sur les blogs des copains. Geai mé rattraperai. Bise du soir espoir. | Pixelpek : Si si, le geai chante. Le Geai des chênes cajacte, cajole, cocarde, frigulote, fringote, gajole. Cris rauques et perçants Geai des chênes skrrèèik, variant selon la cause de l'alerte. Le geai des chênes possède par ailleurs un large registre vocal et il est notamment capable d'imiter habilement la voix d'autres oiseaux, comme la buse par exemple. Au printemps, il pousse des gloussements au cours de longues parades collectives qui précèdent la formation des couples. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Oiseaux.net Une mine d'or pour les curieux. Bises itou.

    RépondreSupprimer
  6. Oh je ne savais pas, je vais vite aller voir ce site, un grand merci. Une perle tu es, bises....

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?