Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

jeudi

48 heures chez nos cousins montréalais (1)

Le lapin, lui, s'est tenu à carreau.


Court, trop court séjour à Montréal. Petit billet de blog en guise de pensum. Je vais retourner ici dans pas longtemps, je vous l'dis. Parce que même sous le grésil et la grisaille, je suis sous le charme. A quand mes prochaines vacances au Québec ? Mardi puis mercredi, mes premiers pas sur le Nouveau-Monde. Pas enfourché le mythique Bixi, le Vélib' montréalais, moins lourd et plus écolo (bornes alimentées par panneaux solaires). Attendre l'été indien. Arpenter le Plateau, le Mont-Royal. Dire allô pour bonjour et bon jour pour au revoir.

Emerveillé, je vous envoie des becs grésilleux de l'autre côté de l'Atlantique.

- Il faut qu'on aille à la pharmacie.
- Pour quoi faire ?
- Pour acheter des timbres.
- Hein ?

 

13 commentaires:

  1. http://www.youtube.com/watch?v=2hgiMJu2CdM

    gros becs à nos cousins ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup la Vierge étêtée ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Le charme kitch des bibelots! Mon ex belle mère devait être québéquoise sans le savoir!

    RépondreSupprimer
  4. j'ai pleins de cousins là-bas...
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  5. C'est cool d'avoir de la famille là-bas!

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est pas toi qui a cassé la vierge ?

    Chouette expérience que cet aller retour express ;-)

    RépondreSupprimer
  7. ThierryRégis : Oui je connais cette chanson. En fait, du peu que j’ai aperçu, compris, subodoré, c’est une histoire d’amour-haine. Je crois qu’ils aiment les Français quand ces derniers ne se la ramènent pas à tout bout de champ.
    Matoo : Moi aussi !
    Orfeenix : Je dirais même plus. Le charme déglingué des juxtapositions improbables.
    Bout’Fil : So long ! Bise.
    El Camino : J’y ai des amis. Des cousins, façon de parler.
    Marie-Hélène : La mauvaise langue ! Oui c’était chouette, très très chouette. Mais physiquement décalé. Ajoute à cela le choc thermique. Mais des moments délicieux là-bas.

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, ça me rappelle des choses^^

    RépondreSupprimer
  9. ^^ ma collègue va vivre à Québec à partir de Septembre, dépaysement total autant par le langage que par le temps. L'hiver à Québec et l'hiver du sud de la France.... 25° de différence^^ minimum, elle va regretter le mistral^^

    RépondreSupprimer
  10. Ton billet me donne encore plus envie d'aller à Montréal ! Seul hic... le froid ; quand on habite dans le Sud depuis 20 ans... la simple vue d'un moins quelque chose me donne la chair de poule ! Mais pour le côté nature, sauvage... je dis OUI ! Bon week-end de Pâques.

    RépondreSupprimer
  11. deef : Toi aussi tu allais au dépanneur et pratiquais le 5 à 7 ?
    Victoria : Moi c’est l’hiver et le froid qui m’empêcherait de m’y installer. Mettre mille couches de vêtements tous les matins, ça finirait par me saouler. Et avec tes mille couches de fringues, mourir de chaud dans les magasins qui surchauffent. Ils ont des vestiaires à l’entrée des centres commerciaux ?
    Nath : Merci à toi aussi. Joyeux chocolats et joyeux lapins à croquer.

    RépondreSupprimer
  12. Tu m'étonnes que c'est court mais c'est aussi le temps que j'ai du y rester lors de mon périple canadien et pourtant j'ai l'impression que ça a duré plus longtemps... si ce n'est le froid que je ne suis pas sûre de supporter c'est définitivement une ville où je pourrais habiter...

    RépondreSupprimer
  13. Carole Nipette : Le climat, c'est l'argument qui "refroidit" le plus les visiteurs. Une bonne façon pour eux de ne pas être envahis par les Français ;-)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?