Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

lundi

[question à 100 balles et 1 mars] les blogs intéressent-ils d'autres lecteurs que les blogueurs ?


Me promenant samedi rue de Bretagne pour me remettre de mes émotions-rencontres de blogueur(se)s.

 

Un billet de blog qui n’intéressera certainement que les cyber-carnettistes. Bouh ! Pas bien ! Vilain ! Cette petite mise en bouche pour mes lecteurs non blogueurs et ils sont légion (une petite dizaine de fidèles que j’ai identifiés au gré de mes visites en mon Périgord natal ou de mes échanges épistolaires, Sophie B, Eric M, Monique L, Elisabeth B, Jean-Luc S, euh ben, euh, ça fait 5, qui ne pipent mot au jargon bloguesque mais qui, plein d'indulgence, viennent s’abreuver de notions aussi incongrues que relatives). Derrière les blogs, il y a des vrais gens. Des gens qui bloguent et touittent et regardent le ciel et causent vénitien, météo, broderie, politique, beuveries, etc. Des vedettes qui, au regard de mes 5 fidèles lecteurs et des millions de Français qui s’en tamponnent des blogs avec la patte arrière de leur axolotl femelle [moi causer français comme vache catalane, bah, peu me chaut, du verbe chaloir], ces vedettes ne sont que d’illustres inconnus, (…) ceci dit cesdites vedettes éprouvent peu de curiosité à l’encontre de leurs voisins de tablée qui ont le malheur/bonheur de nager le papillon dans les tréfonds des classements de blogs qui n’intéressent, il faut le dire Elvire, pas grand-monde. [Mauvaise foi, moi ?] [Enième pensée parasite : je vais encore me faire des amis.] C’est bien connu, le blogueur politique ne s’intéresse qu’à la politique. Inutile de prévenir mon gentil troll, il aura vite noté que je bloguais aujourd’hui banalités, démagogie, enfonçage de portes ouvertes et raccourcis en veux-tu en voilà. Je joue les langues d’aspic ? C’est bien mal me connaître. Je ne cite pas les noms des gens que je n’apprécie pas. Si ? Pantoute ! (…) On te salue en allongeant le bras et la pogne mais en évitant soigneusement de croiser ton regard, et puis ce même « on » demande à « être ami » sur Twitter. Bah ce « on » est allé voir ailleurs si j’y étais. Et je n’y étais pas. Trêve de parlage-pour-ne-rien-dire, j’en ai un char et puis une barge de choses à faire, t’sais. Ma valise m’attend, je vous enverrai des becs du Québec. Si vous êtes sages.

 



1. Se sont malencontreusement glissés dans ce billet des expressions québécoises et des liens de blogs amis
2. Je vous attends sur les ondes d’une gentille petite radio (lien)Zette et moi (jetlagué) z’allons causer culture, vendredi, à 10h15. Y devrait y avoir un podcast de rattrapage pour écouter l’immémoriale prestation. Ça va les mollets ?

 

14 commentaires:

  1. Alors j'invite tous les illustres suscités ainsi que les autres à nous écouter attentivement, la culture est en danger, peuple, soulève-toi!

    RépondreSupprimer
  2. Alors si j'ai bien tout compris, tu t'casses au Québec où tu vas causer dans une radio vendredi matin ?
    J'ai remarqué que mes amis "réels" ne viennent pas me lire sur mon blog et s'ils viennent, ils commentent rarement. Ils ont l'impression de lire mon journal intime et ne me reconnaissent pas. Par contre, ca me fait souvent drôle de rencontrer en "vrai" un ami-blogueur qui m'aborde comme s'il connaissait tout de ma vie alors que je ne livre qu'une facette sur mes blogs...
    Ceci dit j'ai fait de très belles rencontres grâce aux blogs, comme Boutfil que tu connais déjà.

    RépondreSupprimer
  3. Je note surtout que tu prends des vacances....

    RépondreSupprimer
  4. La boulette de blog it n' arrive pas à écouter l' émission de radio, mais ça c' est normal, moi pas douée.

    Ton blog me plaît , pas parce que je suis blogueuse car je n' attends aucune réciprocité mais parce qu' il est intéressant.Un blog c' est un journal en plus personnel, un roman en plus vivant, un mélange que ne permettent pas d' autres arts plus cloisonnés.Donc ma réponse est: si je n' étais pas blogueuse, les blogs m' intéresseraient et me donneraient envie d' en créer un, c' est d' ailleurs ce qui s' est passé.

    RépondreSupprimer
  5. Très bonne question. Les blogueurs sont persuadés d'intéresser du monde (voir le débat à propos de leur rétribution).

    Je reviens juste sur une bricole : "ceci dit cesdites vedettes éprouvent peu de curiosité à l’égard de leurs voisins de tablée qui ont le malheur/bonheur de nager le papillon dans les tréfonds des classements de blogs qui n’intéressent, il faut le dire Elvire, pas grand-monde."

    C'est faux ! Je m'intéresse à tous les blogs et il est rare qu'un type qui vienne commenter chez moi ne reçoive pas ma visite sur son blog, voire plus (abonnement, inscription dans la blogroll, liens vers le blog).

    La conséquence est qu'ils ne stagnent plus dans les fin fonds du classement. De fait, on a l'impression que je ne connais que des blogueurs classés mais s'ils sont classés, c'est surtout parce que je les connais et qu'ils me connaissent.

    Ce n'est évidemment pas le cas de Sarkofrance et de Guy, que tu cites, mais beaucoup de blogueurs classés sont des commentateurs que j'ai fini par visiter et qui ont fini par adopter certains de mes tics de blogage : des liens, bordel, des liens ! Mais aussi des commentaires un peu partout ce qui permet de se faire connaitre, de sympathiser naturellement, ...

    RépondreSupprimer
  6. Zette : Oui. Tu prépares les vachettes, Simone ?
    Chriss : T’as pas tout bien compris, mais c’est ma manie de tout mélanger et de manier le sous-entendu, et de ne pas terminer certaines phrases, notamment, qui me rend incompréhensible. La radio est en France. Je ne fais qu’un saut de puce à Montréal. Le temps d’être déjà jetlagué ce vendredi.
    Océane : Tu as très bien noté, ma poule. Envoie-moi ton adresse postale pour une carte ;-)
    Orfeenix : Ca va me coûter cher en mars, cette histoire. En outre, l’émission c’est vendredi prochain, pas vendredi dernier.
    Nicolas : Ne te sens pas visé. Le « vedette » ne t’était pas adressé. J’évoquais certains blogueurs qui, non pas sur les blogs mais dans la presque vraie vie des KDB ne semblaient pas très portés sur les petits nouveaux. Mais il est certainement délicat de parler à tout le monde. Non, non, toi t’étais parfait en maître de cérémonie. A accueillir, arroser, présenter, etc. C’est quand le prochain KDB ?

    RépondreSupprimer
  7. On s'en fout non?
    Les gens qui te parlent sont plus intéressants que ceux qui t'ignorent je pense.
    Et bon vol mon lolo!

    RépondreSupprimer
  8. c'est vrai que moi qui suit dans le fin fin fond du classement, j'en ai rien à battre! j'ai eu le bonheur de rencontrer pleins de blogeurs, de bien rigoler avec eux, de partager un peu et je trouve que c'est le principal, sans le blog, je n'aurai jamais rencontré tous ces gens là !!
    j'ose pas aller chez Nicolas!! je pense pas qu'il aimerait parler broderie lol....

    RépondreSupprimer
  9. Comme orfeenix , je crois vraiment que si je n'avais pas de blog, je lirais tout autant ceux que je lis actuellement. Toutefois, je serais sans doute bien moins bavard en commentaires.

    (il est encore temps de gagner un mars ?)

    RépondreSupprimer
  10. Je me suis déjà fait la réflexion oui.. Chez moi je ne dois avoir personne qui ne soit pas blogueur(se) !
    C'est dommage ! Mais j'en ai déjà parlé et certaines gens qui ne mettent pas le nez sur des blogs pensent que nous ne faisons que raconter nos vies ou que nous divulgons des infos pas très fiables... D'autres en ont juste rien à faire. ^_^

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas : Je le note sur mes tablettes.
    Shaya : Oui. Tu sais bien, je suis naïf (stupide) que c'en est parfois confondant. Donc je raconte le bon et le con. Mais évidemment on partage la même philosophie du verre à moitié plein. Et ça ne nous empêche pas de râler régulièrement. Bisous.
    Bout'Fil : C'est vrai, nous le disions autour de nos tartares, le blog est aussi un accélérateur de rencontres.
    Joss : Pour l'envoi de douceurs, je procèderai sûrement à un tirage à sort. Mais j'y pense... Mes non-commentateurs non-blogueurs... Faudrait que je leur réserve un billet et qu'ils se manifestent. Voilà une idée qu'elle est bonne, non ?
    Joufflette : Mode Bisounours on : Il doit y avoir du plaisir. Dans l'écriture, dans la lecture, dans l'échange. Mode Bisounours off.

    RépondreSupprimer
  12. Ca y est me voilà !!!

    Merci pour la citation ;o)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?