Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

samedi

Je t'enverrais tout ça au goulag, moi !


Illustration : une des affiches électorales par Charlie Hebdo

Dans le bus 38 direction Porte d'Orléans, un samedi après-midi, à Paris, un vieux monsieur occupant une place prioritaire s'en prend à une dame. Il reproche à la RATP d'accepter les poussettes. Puis il dérape.

A la cantonade, il lance :
- ILS verront quand ELLE va passer. Ils vont rentrer chez eux et plus vite que ça.

Personne ne réagit. Il poursuit. Dans le bus, on entend voler la mouche devant l'esprit fétide de l'énergumène. Et je ne peux m'empêcher de lui envoyer dans les dents :
- Ça ne nous intéresse pas, Monsieur.

Embarrassée par une présence aussi enquiquinante (la mienne), ma voisine se dandine, mais reste coite. Le vieux monsieur continue. Visiblement, il "n'est pas tout seul". Il propose qu'on envoie "tout ça" au goulag, en Sibérie, qu'on ne fasse pas de quartier. Je joins le geste à la parole et lui dit :
- Faut vous faire soigner, Monsieur.
- Ah, c'est pas gentil, ça !
- Parce que vos injures, votre haine, c'est gentil, peut-être ?



----------
Et le cadeau Bonux dans les commentaires. Outrés, con ou désopilants.

 

14 commentaires:

  1. ...et il y en a beaucoup des comme ça (tout seul ou pas tout seuls, hein...)... avec l'approche des elections ça prend de l'ampleur....

    RépondreSupprimer
  2. De toute façon, on ne peut pas envoyer nous Français, des gens en Sibérie : la Sibérie n'appartient pas à la France.
    À la place, je propose de réouvrir le bagne, à Cayenne. C'est beaucoup plus exotique, on n'y meurt pas de froid — c'est d'un banal, mourir de froid — mais de fièvres et d'infections plus délicieuses les unes que les autres. Ça, c'est de la torture, de la vraie ! Pas de la gnognote sibérienne post-stalinienne décadente...

    RépondreSupprimer
  3. Peut-être approuvera-t-il encore le jour où ELLE décidera d'euthanasier les personnes âgées dépendantes qui coûtent un peu d'argent à la collectivité. ELLE a toujours tellement de solutions simpl(ist)es dont on ne sait pas comment financer le premier euro à proposer pour résoudre les vrais problèmes qui se posent aux français. Rejeter et stigmatiser l'étranger c'est si facile à faire, ça ne coûte pas un rond, et ça fait bien résonner les trois neurones de nombre de français moyens… Jusqu'au jour où le pouvoir décide que, pour une raison ou pour une autre, c'est toi qui devient l'autre, l'étranger don on ne veut plus.

    RépondreSupprimer
  4. Ce Monsieur a parfaitement raison. Trop c'est trop on a plus les moyens de les accueillir et de les nourrir. Tous les faits divers de vols, violences sont commis par les muzz. Vivement le FN !!

    RépondreSupprimer
  5. Anonymous : j'aime ce courage que vous manifestez à assumer vos propos. Vos parents auraient-ils été préposés au Gaz de France pendant la dernière guerre ? Ou seraient-ils entré en résistance en juillet 44 ? Parce que vous avez tellement raison. Sus aux sarrasins, mort aux maures et les pédés au bûcher. Les femmes à la maison. Les vieux et les handicapés, à l'euthanasie. Les voleurs, sciés en deux vivants (ouiiiiiii, j'ai a-do-ré Borgia) et les criminels écartelés — après être passés à la question, cela va sans dire. Fêtons dans la joie et le sang abondamment versé l'avènement de ce monde parfait. Vous votez pour moi ? Je réinstalle le bagne en Guyane, guillotine comprise.

    RépondreSupprimer
  6. Anonympus à raison on a plus les moyens d'accueillir et de nourrir les poussettes. Et la plupart des vols et violences sont commis par des poussettes. Les poussettes dehors. La France aux fauteuils roulants.

    RépondreSupprimer
  7. Toi qui est une femme, noire, handicapée, musulmane et gay... direct tu seras mis dehors !!! (je te cacherai chez moi si tu veux...)

    RépondreSupprimer
  8. Je tiens à préciser un point. La responsabilité éditoriale du blogueur concerne aussi les commentaires (que je me réserve de modérer*). Propriétaire et auteur de ce blog, je suis également responsable des propos haineux de cet Anonyme. Mais si je décide de laisser son commentaire, c'est pour montrer un minuscule exemple de la haine ordinaire rongeant certains esprits (trop nombreux) nauséabonds que grignote allègrement le FN.

    *Modération des commentaires activée ^_^ ... avant que les sympathisants de Marine viennent vomir ici.

    RépondreSupprimer
  9. Laurent, je crois que ton sonotone est défaillant, ce monsieur a juste dit "on les enverra assis au Berry". Il veut bien qu'ils restent en France tu vois, mais qu'il voyagent dans des conditions décentes, c'est tout!

    RépondreSupprimer
  10. un certain comique que je ne nommerai pas .. because je suis plus sure du nom ... lol a dit que "le raciste se trompe de colère"... je pense que c'est exactement ça... tellement facile de cracher sur ces "sales étrangers" qui sont causes de tous nos mots... alors que la France, notre France est remplie de CONS et c'est bien plus dangereux .... alors moi je dirai les cons au bagne en guyanne !!!

    RépondreSupprimer
  11. Intéressant témoignage. Le vieux type, il causait pour lui, ou pour tenter de rallier du monde à son panache blanc?

    RépondreSupprimer
  12. Ce qui rassurant quelque part, c'est qu'à chaque fois qu'un vieux ou une vieille (plus rarement un jeune) se lance dans ce genre de discours, il se trouve toujours quelqu'un pour lui faire fermer sa grande gu@ule ! Enfin c'est mon expérience à moi.

    RépondreSupprimer
  13. Un jour, tu vas t'en prendre une belle à te mêler des conversations comme ça !...

    RépondreSupprimer
  14. je crois que ces personnes ont tendance à oublier que des propos racistes comme " retourne dans ton pays" sont illégaux, ils sont passibles de trois ans d' emprisonnement et de 100 000 euros d' amende, alors déjà qu' ils se conduisent eux mêmes en citoyens s' il ne veulent pas être reniés par la France

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?