Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

mercredi

Ein Bier bitte...



L'Oberbaumbrücke
(cliquez sur les images pour les agrandir)

Le Salon Schmück, Skalitzer Straße 80
L'Oberbaumbrücke au loin enjambe la Spree. Vue depuis l'East Side Gallery



Quelques pensées en vrac jetées sur ce blog depuis Berlin. Deux ou trois expressions en allemand sous le bras, j'arpente la ville et commande cafés und Schinkenkrustenbraten, bitte.

Entschuldigung, ich spreche kein Deutsch. Ein Bier, bitte. Wer bist du ?

Après une promenade le long du kilomètre et des poussières restant du Mur de Berlin, par -7°, une pause sous le Warschauer Brücke pour réchauffer sous mes aisselles mes doigts gelés, un œil sur mon plan papier, une immersion dans des pensées perplexes sur les méandres qu'a empruntés ma vie, (c'est wunderbar! ce que peut provoquer un voyage dans un pays dont on ne connaît ni la langue ni les us ou coutumes), un minuscule instant au bord des larmes quand une chanson surgit dans l'atmosphère enfumée de ce café gentiment destroy niché dans Kreuzberg, j'observe et j'écoute mes voisins de canapé. Un sourire niais accroché aux lèvres, je m'évertue à attraper un mot dans une phrase. Je n'y comprends goutte. Griffonnant ma commande sur son carnet, la serveuse me confie le sésame pour me connecter au monde merveilleusement merveilleux de l'Internet oú je poste mes photos et pensées éparses. D'un seul clic, elles fleuriront instantanément sur Instagram, Twitter et Facebook.

Ai-je à ce point l'air d'un junkie pour qu'elle me donne le code wifi avant même que je le lui demande ?

Des restes du Mur de Berlin, l'East Side Gallery...

Le Baiser mortel (Brejnev et Honecker s'embrassant), par l'artiste russe Vrubel.
L'East Side Gallery. Portion du Mur de Berlin érigé en 1961, "abattu" en 1989. La fresque d'environ 2 km de long a été livrée à de nombreux artistes de toutes nationalités. Peinte de février à septembre 1990. Et rafraîchie en 2009. 

 

5 commentaires:

  1. Quoi ? Personne n'a osé faire de comm sur cet article !!!

    RépondreSupprimer
  2. Les photos sont pourtant belles !!!

    A demain mon Lolo ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Oui, très bien les photos. J'ai déjà remarqué que tu as l'œil et le sens du cadrage^^
    Sinon, pour le reste, je confirme — et la serveuse doit aussi avoir l'œil, celui de toute serveuse digne de ce nom — tu fais très junkie du au monde merveilleusement merveilleux de l'internet :p

    RépondreSupprimer
  4. Moins que junkie, c'est un regard qui scrute les murs à la recherche d'un mot de passe sur un écriteau pour les clients non ? Et chercher des mots écrits sur les murs à Berlin, je crois que c'est normal... ;)
    Viel Spass im Berlin, une ville à part de l'Allemagne et à part tout court.

    RépondreSupprimer
  5. Minijupe : Le mystère des commentaires. Encore que. Un billet n'appelle pas forcément et systématiquement des commentaires. Merci pour les tiens, en tout cas :-)
    deef : Merci Poulet. Tiens, me revoilà connecté ?
    Chouyo : Joliment dit. Vielen dank. Bisous

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?