Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

jeudi

J'ai un cœur de midinette


Hugh Laurie (alias Dr. Qui-vous-savez) et Kelly Macdonald (que j'ai vue dans Trainspotting, Stella, Gosford Park d'Altman) (cliquez sur la photo pour l'agrandir) 

Lisant MHF, Zette et Jouflette j'ai trouvé l'inspiration pour ce billet de blog aussi frais que superficiel que frais que superfi ciel! Merci à elles et d'autres blogueuses que j'admire pour leur assiduité à se livrer pour "Les premières fois" que raconte une foule de billets de blogs. Et pour ma première fois, je me joins à elles pour écrire une première fois. La première fois où j'ai rencontré une célébrité. Et pour faire l'original - et l'emmerdeur de service -, je déroge à la règle et vous fais une liste non exhaustive des célébrités que j'ai rencontrées. Pour me la péter. Parce que j'ai un cœur de midinette.

- Philippe Caubère : j'ai eu la chance de le suivre sur une tournée, Aragon, et me bidonner de rire dans le coffre de la voiture quand il nous racontait quelque souvenir salace de son adolescence.
- Jessica Lange : j'ai été son chauffeur pour deux ou trois trajets.
- Hugh Laurie : oui oui mesdemoiselles, j'ai même la preuve ci-dessus, il a gentiment posé pour moi avant qu'il ne devienne le Dr. House que vous connaissez #PutainDeBeauMecDéjà (c'était pour le tournage d'un film américain, une adaptation de La cousine Bette de Balzac, en 1997).
- Robert Hossein : je ne l'ai pas "rencontré" je l'ai éprouvé pendant 6 mois, "éprouvé" parce que ça n'est un secret pour personne, il est éprouvant mais attachant (j'étais des 120 comédiens de Celui qui a dit non au Palais des Congrés). Je me souviens d'un : qui êtes-vous ? qu'il m'avait lancé d'un ton chicaneur dans l'ascenseur. Rime.
- Liz Mc Comb dont j'ai également été le chauffeur lors d'une soirée où elle chantait à l'Olympia, elle m'avait invité à se joindre à elle au Fouquet's pour le dîner qui était donné en son honneur. Malia que m'a présentée un ami après son concert à la Cigale (écoutez son dernier album, son hommage à Nina Simone, c'est un vrai bijou), Marc-Edouard Nabe, etc. parce que j'adore le jazz.
- David Charvet, les 2be3, Ricky Martin, euh non non, je les ai seulement tripotés frôlés backstage lors d'un mythique M6MusicChose où j'avais traîné une amie. Personne ne voulait de mon invitation. Même lorsque j'avançais l'argument VIP & backstage. J'ai dû soudoyer l'amie Stéphanie pour qu'elle me suive. On alternait les moments où l'on s'égosillait comme les fans hystériques dans la salle et les moments backstage. C'était drôôôôôôôle.
- René de Obaldia : un homme dont l'élégance, la poésie et l'espièglerie m'étonnent encore. Le monsieur est immortel. Académicien.
- Lynda Lemay : je me rappelle encore des propos bisounours que je lui ai tenus à l'Européen alors qu'elle démarrait sa carrière française. Non je ne vous dirai pas ce que je lui ai dit. Je suis courageux mais pas débile.
- Pierre Etaix, à plusieurs reprises, et notamment pour son retour avec un spectacle de music-hall.
- Petula Clark, l'interprète des tubes interplanétaires Downtown et Chariot, cliente d'un des hôtels où j'ai bossé. J'ai toqué à sa porte à plusieurs reprises, lui portant le petit-déjeuner en chambre, j'ai jeté un regard amusé sur son minuscule parapluie jaune dans sa garde-robe, j'ai papoté avec elle, de ses voyages, de Genève et de Paris.
- Chris Isaak : une dédicace au Virgin Mégastore où j'ai failli faire dans mon slip de plaisir.
- Et j'envie cette amie qui a rencontré Ella Fitzgerald un soir où elle-même dînait avec Brassens. Je me souviens encore de ce passage dans sa biographie où l'on racontait qu'Ella Fitzgerald, se rendant au supermarché, était accostée par des gamins qui lui quémandaient jour après jour un bout de chanson et jour après jour, elle leur fredonnait un air. Simplement.

28 commentaires:

  1. Mince, j'aurais du écrire dans mon article que je t'ai rencontré, tu es trop célèbre... ;-)
    Merci à toi. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore. Le film n'est pas encore sorti :p

      Supprimer
    2. Je n'ai pas raconté ma rencontre avec ton idole Daho. Je te l'ai déjà raconté et ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie.

      Supprimer
  2. Oh purée on tient la palme là!
    Palme d'or!
    Dis Laurent, allez, dis oui, viens nous rejoindre :)

    RépondreSupprimer
  3. @ MHF & Zette : Dites, les filles, j'ai une amie lectrice (non initiée) qui me demande de bon matin si les ratures sont une erreur. Si c'est un reste oublié de brouillon. Me voilà donc fort marri. Est-ce un procédé (facile) d'écriture que seuls les blogueurs peuvent comprendre ? Parce que j'évite plutôt de la jouer "entre soi". A-t-elle cru que j'ai abusé des corps de rêve de Ricky et ses copains ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'on ne voit les ratures que sur les blogs.
      Ceci expliquerait donc cela.
      Perso, j'aime pas bien ça, même si je l'ai pratiqué dans le passé, ça fait penser aux apartés au théâtre.
      Bon, sinon, le plus important que je voulions savoir est: tu entres dans le groupe des 1ères fois ou QUOI?

      Supprimer
  4. Ca pourrait te faire un sujet pour ton prochain article ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Moi je t'aurais accompagné sans hésiter en backstage

    RépondreSupprimer
  6. Ah ben maintenant je me sens moins seule à me la pèter !
    Zette, dans mon bureau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH vas-y ça va ENCORE être de ma faute ct'histoire!

      Supprimer
    2. M'en vais lire ta contribution.

      Supprimer
  7. Il a rencontré Hugh Laurie, je l'envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes ça date mais je me souviens que son humour ravageur était déjà très apprécié de la gent féminine.

      Supprimer
    2. L'humour anglais est une arme de séduction massive ;-)

      Supprimer
  8. moi aussi je peux me la péter grave...j'ai rencontré Lolo des fraises plusieurs fois, alors hein ! camenbert !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lolo des fraises, gauchiste notoire qui consent à dîner avec des droitistes ! A bientôt ma grande :)

      Supprimer
  9. Moi j'ai rencontré Boutfil et un jour, j'ai croisé Dave sur l'île de la Cité, en allant chercher une glace au cassis chez Bertillon. Alors?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as mangé une glace avec Dave, moi avec Boutfil, na.

      Supprimer
  10. Oh dommage tu m'aurais connue à l'époque, je serais venue sans chicaner avec toi au concert :)
    http://nipette.over-blog.com/article-32954985.html
    http://nipette.over-blog.com/article-33243459.html
    tout sur ma vie de people :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu :) Très jolies anecdotes. J'apprécie particulièrement celle avec Annie Girardot. As-tu parlé à Edouard Baer, depuis ?

      Supprimer
  11. la mienne est beaucoup plus longue que la tienne! (je parle de ta liste hein!)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?