Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

jeudi

Vous êtes gentille

Blue shoes (dans le métro hier)
La photo n'a strictement rien à voir avec ce qui suit. Je fais ce que je veux, c'est mon blog. 

J'ai trop longtemps été caissier, pardon, hôte de caisse, hôte d'accueil, hôte de service et même livreur pour une grande enseigne prônant la "vraie vie" pour ignorer bêtement les petites mains qui ensachent et débitent mille fois par jour « vous avez la carte du magasin ? ». Quand ça n'est pas un simple bonjour accompagné d'un sourire, c'est une brève discussion. Comme ce matin au Monoprix des Champs-Elysées.
J'achète deux broutilles pour l'employeur pour lequel j'échange du temps contre l'argent. Et les sépare sur le tapis roulant de mes broutilles, soupe carottes et coriandre et plaque de 200g de chocolat qui accompagne l'écriture de ce billet. Je le lui signale.

Elle - J'ai vu, vous avez mis la barre de démarcation.

La dame (que j'appellerai caissière, hein, c'est plus simple, appelons un chat un chat et une caissière une caissière) semble d'humeur joviale et bavarde. Je lui tends un billet de 100 €. Elle tique :

- Vous n'avez pas la monnaie ?
- Désolé, je règle avec les sous de mon employeur.
- ...
- Merci, vous êtes gentille.

Elle me rend toute sa monnaie avec un regard taquin. Puis je règle ma soupe carottes et coriandre et le chocolat. Avec mon argent cette fois-ci.

- Je suis gentille, dit-elle. Vous avez la monnaie maintenant.
- Oui, dis-je, vous êtes gentille.
- Je suis un AMOUR.

Réprimant un rire, je lui réponds :
- Je n'en doute pas mais on ne se connaît pas assez.




5 commentaires:

  1. Quel succès !
    Il était bon le chocolat ?
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. j'ai adoré découvrir "à la caisse des pleurs" !

    RépondreSupprimer
  3. Les blue shoes embrassaient les grey shoes ?

    RépondreSupprimer
  4. Alors je précise que : la tablette de chocolat est un bon choix ;o))

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?