Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

dimanche

Qui sur ma trottinette...



Sur ma trottinette, barbe au vent, je racontais comment je rentrais en contact avec mes contemporains, via et grâce à mon nouveau jouet. Qui, non content de me donner la banane, un shoot d'enfance, raccourcit singulièrement mes trajets. Et m'emplit de tendresse quand je la prête à des amis, quand ils retombent en enfance deux minutes, un soir sur un trottoir parisien.

"Faisons un tour de trottinette," dis-je à mon amie Amandine. Prolonger la douceur de l'apéro saucisson-Bourgogne par un bout de chemin, jusqu'à la station Gaîté, pour rejoindre son Saint-Ouen chéri. Cheveux au vent, Amandine fend la bise, alerte, s'amuse. "Tu freines en appuyant le pied sur le garde-boue arrière, pas ce pied, l'autre." "Attention à ta jupe !" Au terme de deux ou trois avertissements amusés, je vois la jupe de l'amie glisser puis tomber sur la trottinette, voleter gaiement en son sillage. Et l'amie qui roule rieuse. J'insiste : "Ta jupe, tu as perdu ta jupe !"

À l'angle de l'avenue du Maine et de la rue Froidevaux, nous rions, nous nous tordons, nous en pleurons de rire, tandis qu'elle tente en vain d'enfiler de nouveau sa jupe. "Tu vois, Lolo, j'ai un jupon en satin et la jupe fait main n'avait sûrement pas une bonne attache, sur le satin, ça glisse." C'est un irrépressible fou rire en pleine rue comme je n'en ai jamais vécu. Merci Amandine, merci ma trottinette, merci la vie. 


5 commentaires:

  1. Ha ha ha, excellent!
    Et ça rend très vite accro la trottinette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te soupçonne d'avoir toi aussi aimé le petit tour en trottinette.

      Supprimer
  2. Hâte de l'essayer, moizossi^^

    RépondreSupprimer
  3. Gourde que je suis, je préfère rester piétonne, moi qui serais capable de perdre une jupe même en restant assise...
    Mais je vois avec plaisir que tu prolonges les plaisirs "d'enfant". Heureusement que y'a pas que les gosses qui rêvassent ecore un peu :-)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?