Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

samedi

Vanitas vanitatum referendum

 
Vanitas* vanitatum referendum (prononcer à la latine : vanitas vanitatoum référendoum)


Déjà passablement désabusé par la tournure détestable que prend la vie politique de notre pays, j'entends hier que "le premier secrétaire national du PS Harlem Désir a défendu l'idée d'un référendum auprès des Français en vue de mettre en œuvre des réformes pour la moralisation de la vie publique." 
Bah voyons. Demandons aux Français s'il faut moraliser la vie publique. Agissez, bordel !, au lieu de brandir une idée aussi stupide qu'inutile.

Agacé, je tweete :
Référendum. La moralisation de la vie politique : 1. c'est bien. 2: c'est mal. 3: la pluie ça mouille. 

Et ce matin, je découvre pas peu fier* que mon cri du cœur est repris sur iTélé (lien vidéo).



Lire :
La droite tenait-elle Cahuzac par la barbichette ?
Harlem Désir condamné pour emplois fictifs ("qui lui valent une condamnation, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour recel d'abus de bien sociaux," et ça veut donner des leçons de morale ? (l'hôpital, la charité...)

Après, on pousse des cris de vierges effarouchées, on s'étonne que le quidam souscrive au "tous pourris"?



-----
Sources :
Le Monde, Le Huffington post, Le NouvelObs et @deefray membre éminent de la #teamLDP ("équipe langue de pute") qui sévit sur Twitter.

7 commentaires:

  1. Question qui fache : un condamné pour meurtre (donc un crime et non un délité) une fois sa peine effectué doit il se taire sur la vie des autres ?

    Vaste débat.

    sinon oui, Harlem Désir est un gros nul, voir même un bon à rien. Il cherche donc à exister et à rebondir .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a été pris la main dans le pot de confiture, mieux vaut éviter de donner des leçons, oui. Simplement parce qu'on a, dans ce cas, une crédibilité proche du zéro absolu.

      Supprimer
  2. Ou comment nager la brasse dans l'air ET à contre-courant. Très fort. Et un referendum pour tester la crédibilité de ce genre d'âneries ? Oui, non, peut être, la réponse D ?

    RépondreSupprimer
  3. Jean Christophe, qui n'assumes pas son prénom, peut-il assumer un parti politique ?
    quand on est à 25% de satisfaits on fait pas un référendum à moins de vouloir prendre une torchée, il est con ce mec

    RépondreSupprimer
  4. waaaaa t'es celèbre Laurent!!! bon les circonstances ne sont pas les plus joyeuses, mais tu passes à la télé!! La gloire est là!!! (attention!! second degré inside avec de la tendresse aussi, hein)
    Et oui je suis ok que quand on a déconné , vaut mieux se taire. Mais va dire ça à ces personnes tellement imbues d'elles mêmes...

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?