Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

mardi

Les vibrisses ou la tête à l'envers



Un chat retombe toujours sur ses pattes...


Louise, 4 ans, Lucie, 8 ans, en contemplation devant un globe terrestre qu'elles font tourner.

Lucie : Ils se rendent compte les gens, là, qu'ils vivent la tête à l'envers ?
Louise : Elle est où mon école ?(*)

...

Louise : Moi, j'ai réfléchi dans ma tête. Les moustaches du chat, c'est fait pour tenir debout. Si tu lui coupes les moustaches, il tombe. 
Moi : Comment tu sais ça ?
Louise : C'est maman qui me l'a dit. 
Moi : Pourquoi tu dis "j'ai réfléchi dans ma tête" alors ?
Louise : Parce que je BLAGUE. 
Et elle part d'un rire sonore. Le chat, jusque-là dans son giron, en profite pour se faire la malle. 
Et j'ai appris en me promenant sur les internets que les moustaches (les vibrisses pour être précis) sont des organes sensoriels permettant à l'animal de juger des variations de l'air dans un environnement proche. Ainsi, la nuit, le chat peut détecter tout objet en mouvement passant à proximité. Quant à perdre l'équilibre si on les lui coupe, cela s'avère être une fausse croyance. 


(Source : Wikipedia)
(*) il faut que je leur montre Google Earth, c'est magique. 

2 commentaires:

  1. Sergeï Makouzine5 novembre 2014 à 13:25

    Voilà une histoire qui me rappelle les heures glorieuses de la recherche scientifique soviétique.
    Le professeur Vladimir Roujalev – ancien véliplanchiste à Bakou converti à la cause sociale à coups de matraque – a poursuivi d’audacieuses études pour le compte du centre de recherches Nestroy Fuyouz en Nazerbaïdjan (le site est longtemps resté secret, mais depuis nous savons qu’il se situe précisément à mi chemin entre le désert et les montagnes sur le route qui mène à la frontière)
    Il a eu pour mission l’analyse de ce qui est communément désigné comme «petites bébêtes» et scientifiquement connu sous le nom de «petites bébêtes». Il avait à sa charge les départements dédiés aux morpions, poux, tiques et autres puces.
    Un jour, il fit une expérience incroyable. Il prit le professeur Igor Vivavodka pour témoin.
    Ce jour donc, il prit une puce de type ‘pupuce lenina petersburga’, celle là même qui soutint en masse le peuple durant les révoltes de 1917. Il lui cria ‘saute !’ (en russe bien sûr !). Et la puce sauta.
    Il en vint à lui couper les pattes. Il lui cria de nouveau : ‘saute !’ (toujours en russe bien entendu).
    Il fit en 1984 la conclusion suivante : quand on coupe les pattes d’une puce, elle devient sourde.
    Trente ans plus tard, il renouvelle l’expérience avec une autre espèce, la ‘pupuce poutina oukraïna’et il constate la même chose.
    La portée de cette découverte est uni-ver-selle.
    Qu’un chat tombe quand on lui coupe les vibrisses ne nous étonne donc pas. Il ne faut donc pas se moquer de cette découverte incroyable !
    J’invite donc Louise et Lucie à passer rapidement leur bac scientifique pour rejoindre Lazerbaïdjan au plus vite afin de réaliser de nouvelles découvertes…renversantes !

    Votre dévoué, Sergeï Makouzine

    RépondreSupprimer
  2. Je sais, c'est débile, mais je ne me lasse pas de voir ce chat se vautrer dans son saut :-)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?