Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

vendredi

Candy cruche


Je ne me lasse pas d'admirer les trésors de patience, de pédagogie, d'empathie, d'autorité parfois, de ma moitié quand il conseille ou dépanne informatiquement la voisine du dessus, l'épicière, la sœur de l'épicière, l'amie et voisine de palier ou sa fille, ou encore mon patron. Cela va de requêtes très techniques, quel que soit le système d'exploitation, à l'installation d'une tripotée de chatons sur le bureau d'une collègue aux anges. 

Il arrive que l'interlocuteur ne souffre pas la contradiction, même quand celle-ci est utile. Parmi les 107 appels qu'a traités hier ma moitié pour le compte de Nébuleuse*, il y a une mélomane, il y a aussi une adepte des jeux. 

La mélomane :
— Vous pourriez m'installer un logiciel pour enregistrer ma voix ?
— Pour quelle utilisation ? Visioconférence, communications ?
— Ça ne vous regarde pas.
— Ah. Si ça ne me regarde pas, je ne peux pas vous aider, madame. 
Un temps. Elle souffle de dépit.
— C'est pour m'enregistrer quand je chante au bureau.

L'adepte des jeux :
— Je ne comprends pas pourquoi, quand je suis en télétravail, je ne peux pas jouer à Candy Crush !
— Sachez, madame, que quand vous êtes en télétravail, c'est la même chose que quand vous êtes au bureau, ça n'est pas pour jouer. 
— Et alors, vous croyez quoi, quand je suis au bureau, je joue aussi. 

 
*Nébuleuse : je nomme ainsi la compagnie pour laquelle mon homme fait des prouesses informatiques

Extrait des Perles informatiques 

8 commentaires:

  1. Jouer au travail, c'est marrant, parce que pris dans l'autre sens que celui de l'anecdote, ça pourrait être comme quand on était pèques et qu'on disait qu'on jouait au docteur ou au papa et à la maman. Mais curieusement, on n'a jamais joué au travail ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend du travail, en fait 😉 J'ai dû chercher pèques sur internet et j'ai appris un mot, merci 😘

      Supprimer
  2. Pèque, c'est quèque chose comme ti jeune, môme; mino, bout de zob, fils de zguègue ? J'ai bon ? ;-)

    RépondreSupprimer
  3. MDR !
    Je pense être un ovni sur terre, attention à cette révelation : Je n'ai jamais joué à Candy Crush même pas une fois pour voir ! (par contre à Ruzzle... ;) )
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis remis à Ruzzle aussi ;) Candy Crush, c'est trop clinquant pour moi. Bisous itou 😘

      Supprimer
  4. Comme Carole Nipette.... suis un ovni, n'ai jamais joué à Candy Crush ...Mais le solitaire, le Mahjong, le Scrabble ...(mais jamais au travail)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Mahjong, j'y ai beaucoup joué, je joue aussi au Scrabble, mais Candy Crush je n'ai jamais accroché, suis plus Tetris que Candy Crush, plus basique quoi.

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?