Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

vendredi

Mike et Roger sont dans une fusée...


Un client qui se pose à la réception et me donne son avis sur le pourquoi du couvre-feu annoncé en Île-de-France et huit métropoles :

— En fait, tout ça, c'est pour nous vendre les vaccins...

— Je n'entrerai pas dans votre discussion. 

— ... 

Comme il ne trouvait pas l'écho attendu à son analyse de la situation, il est retourné dans sa chambre. 

Réflexion faite, j'aurais plutôt dû lui dire : 

— Le bar-Pmu*, c'est la rue d'à côté. Roger attend votre avis sur la crise sanitaire qui secoue la planète.

Puis j'ai nourri l'espoir qu'il monte à bord d'une fusée aussi brinquebalante que son raisonnement et se crashe sur sa bêtise, à l'instar de Mike qui a récemment défrayé la chronique en essayant de prouver que la Terre était plate. Il en est mort. Paix à son âme conspi.


---

* Ou CNews et son pilier de bar, Pascal Prout  

Illustration : S01 Ep 27 des Shadoks, création de Jacques Rouxel (source : INA). Poésie de l'absurde, imparfait du subjonctif parfois, et la voix inimitable de Claude Piéplu.

1. 2. 3. Poisson, brin, épais 4. Radio 5. Lame 6. Rongeur 7. Fantaisie 8. Dents 9. Jeter, lancer 10. Espoir 11. 12. Répugnant, glissant 13. 14. 15. Dune, armure, avant-poste 16. Aujourd'hui, j'ai mis "fusée" dans mon billet 17. Demain, ce sera "tempête"  

Participation à #IWAK (Inktober With A Keyboard) 


2 commentaires:

  1. Peut-être qu'avec le couvre-feu, les milliers de comptoir auront moins de temps pour conspirer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement. Physiquement ils manifestent contre le couvre-feu et en distanciel ils polluent les réseaux sociaux :( Tiens, vais me mettre côté jardin, au soleil, pour recharger les accus en positivité. Bon dimanche :)

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?