Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

lundi

Catherine Ringer, moi et mille autres personnes avons guinché à la Cigale, Paris


J'aurais bien emprunté une photo de vrai photographe mais ça ne se fait pas, hein ? Alors, je vous propose une idée de photo avec du grain et des silhouettes.

J'ai suivi la carrière des Rita Mitsouko avec un appétit non dissimulé. Depuis la chanson devenue phénomène Marcia Baila au siècle dernier, en 1985. Catherine Ringer, Fred Chichin et leurs ritournelles souvent déglinguées ont rythmé mes heures les plus joyeuses. Quand j'allumais M6 qui n'était encore qu'un robinet à clips, je dévorais les vidéos que Mondino et consorts leur avaient fabriquées. Il n'y avait pas une soirée, une sauterie, un enterrement de vie de jeune garçon sans Andy ou Les histoires d'A. En tout, une douzaine d'albums (studio et live) qui ont offert une pléiade de chansons de joie, de pépites telles Le petit train, Le triton, La sorcière et l'inquisiteur, ou le méconnu et merveilleux Un soir un chien, prises au hasard de ma mémoire. Et tant d'autres.

Quand j'ai vu les affiches annonçant deux dates à la Cigale, j'ai hurlé (intérieurement) « Si je n'ai pas de places, je meurs ! »

Je suis en vie pour griffonner un petit compte-rendu exalté.

L'amie que j'ai traînée avec moi, émue aux larmes quand est venu le moment dédié à Fred Chichin en une chanson racontant l'absence sur une musique de Malher, me dit un peu plus tard, à propos de la douce dinguerie de la dame : « C'est notre Nina Hagen à nous ! » Son côté punk-rock, Catherine Ringer l'a gardé, et c'est heureux. Entre des grimaces illustrant Tongue Dance, quelques rugissements, et des rires, la Ringer donne un concert tout en aspérités. Et en grâce. La classe, l'humour et un public amoureux. Dans une tunique blanche aux motifs slaves sur un pantalon blanc, c'est une femme qui chante une ode à la vie, qui sue, danse et se donne à un public électrisé (et curieux de voir son fils l'accompagner à la guitare. La même silhouette dégingandée que son père, le fils).

Mon amie et moi avons chanté, dansé, vibré aux chansons du dernier et flambant album. Vous imaginez la folie qui s'est emparé de nous et des mille autres spectateurs quand, pour clore le concert, Catherine Ringer et ses musiciens nous ont donné C'est comme ça !


Et nous sommes restés longtemps sur notre nuage ringerien.

 


(MAJ. 7/6/2011)
Quelques dates de la tournée de Ring n' Roll :
14 juillet - Théâtres Romains, Lyon
16 juillet - Ile du Gaou, Presqu'île du Brusc 83140 Six Fours les Plages
20 juillet - Halle d'Iraty, Biarritz
21 juillet - Théâtre Jean Deschamps - Carcassonne
22 juillet - Théâtre Antique, Arles
30 juillet - Espace Maurice Melois 56140 Malestroit
5 août - Prairie de Landaoudec, Presqu'île de Crozon, 29160 Crozon
22 novembre - L'Aéronef - Lille

 

14 commentaires:

  1. Je l'ai raté alors qu'elle passait à l'EMB de Sannois (pas loin de chez moi en plus!) par flemme et parce que c'était un lundi, je le regrette infiniment :/

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce récit et aussi pour la photo, c'est du vécu quoi !
    J'adore les Rita Mitsouko, j'ai pleuré quand j'ai appris la mort soudaine de Fred. Je vais fredonner "c'est comme ça" tout l'après midi...
    Chriss de l'ile de la Réunion

    RépondreSupprimer
  3. Et ça m'a un peu inspiré pour le yaya du lundi JDCJDR

    Elle a raison ton amie!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis super contente pour toi....
    (et pour l'indice) ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Laurent de partager ce fabuleux moment. J'imagine ton émotion... quel beau cadeau!! bises

    RépondreSupprimer
  6. Fan aussi, normal, moi je suis du siècle dernier! Je l' ai vu au Rex avec Chichin et avant à la fête de l' huma, elle avait mis toute l' ambiance pendant d' interminables problèmes techniques... j' ai un petit faible pour le clip des amants! Bon anniversaire, le nonchalant dandy du web!

    RépondreSupprimer
  7. merci Laurent ça donne un peu l'impression d'y avoir assisté, j'aurai pu , en moins bien, décrire le même amour de ce groupe et des chansons..
    ah les histoires d'amour !!!!
    et Andy... dis moi oui !!!
    merci Laurent le veinard

    RépondreSupprimer
  8. je me souviens de leurs débuts, au siècle avant...quand j'étais jeuette à Montparnasse...bouhhhhh! c'est bien vieux!!!

    RépondreSupprimer
  9. Et voui, Lolo a très bien raconté, je ne vois pas quoi rajouter si ce n'est que ... QUELLE FEMME!!! Que les mannequins photoshopés aillent se rhabiller!
    (quand je serai grande, je veux être Catherine Ringer)

    RépondreSupprimer
  10. El Camino : Tu auras peut-être l’occasion de te rattraper ? Cette tournée n’en est qu’à ses prémices.
    Chriss : As-tu bien fredonné ? D’autres chansons ?
    Zette : Elle a souvent raison, mon amie. Chouette yaya ;-)
    MHF : Il faudra remercier Catherine pour l’inspiration et l’indice.
    Laurence : Chtenprie. Bizzzzzzzz.
    Karelle : Mais que fais-tu ici ? Ton terrain de jeu, d’habitude, c’est pas Facebook ? Un concert à vivre entre amis !
    Orfeenix : On m’a raconté le Rex. Je les ai vus au Trabendo, petite moyenne salle à la Villette et à Bordeaux pour une fête de la musique il y a bien longtemps. Merci pour tes gentils vœux.
    NanouB973 : Une si belle soirée se devait d’être partagée, même via un billet de blog (et aussi réducteur soit-il). Bise.
    Bout’Fil : L’avantage, c’est ce que l’on se disait avec mon amie, c’est que prendre de l’âge comme Catherine Ringer et en vivant ce genre de concert, moi ça me va !
    Picardjine : Vous ne seriez pas qui je crois que vous êtes ?

    RépondreSupprimer
  11. Je découvre ce blog (et j'en aime le ton), et quel bonheur de lire ce billet sur Catherine Ringer, j'adorerai la voir ! A bientôt.

    RépondreSupprimer
  12. Eva : Bienvenue chez moi. Un petit thé, un café, une poire ?

    RépondreSupprimer
  13. J'ai raté ça !
    Elle est en tournée, j'espère qu'elle repassera par la capitale !
    :)

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?