Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

jeudi

Bienvenue à l'Auberge des Blogueurs


Nichée au bord d’un joli lac offrant de nombreux loisirs (pêche, baignade, patins sur le lac gelé en hiver…), l’auberge est une oasis de tranquillité et d’harmonie avec la nature environnante. De nombreuses promenades s’offrent à vous autour de l’auberge, à pied, à vélo ou en voiture. Toutes les routes carrossables et tous les chemins piétons sont doublés de pistes cyclables. N’oubliez pas que l’auberge dispose de vélos avec ou sans assistance électrique, en prêt pour ses clients et en location pour leurs invités. Des cartes vous attendent à la réception si vous avez perdu celle que nous avons déposée dans votre chambre.

C'est ainsi que nous est présenté cet établissement un peu particulier dans le livret qui est remis aux résidents de cette auberge, ou devrais-je dire, aux participants de ce... jeu littéraire collectif. Depuis une petite semaine, les auteurs tricotent une fiction truculente qui donne corps à l'Auberge des Blogueurs.

Quelques chiffres :

Ce sont pour le moment 57 personnages (mais pas plus de 27 simultanés) mêlant clients et membres du personnel. 3 personnes pour le montage du projet (technique, conception, graphisme, règles du jeu, foire aux questions, etc.) C'est un blog + un bac à sable pour faire des tests + un forum où fourmillent les idées, les propositions d'interactions entre personnages, le souci de cohérence, les contraintes littéraires facultatives, les tutos etc. 5 modérateurs, Kozlika, Franck Paul, Pep, Philippe, Jonathan, des contributeurs ponctuels pour la relecture des règles du jeu, la création des menus (le fameux Pôchouse (morceaux de poissons des lacs et rivières du Jura (selon arrivage du jour), accompagnés de pommes de terre, croûtons et sauce au vin blanc), la jolie carte des environs, les revues de code, etc. Pas de statistiques, ni sur la fréquentation du blog ni sur celle du forum et c'est volontaire, me dit sagement la fée Kozlika, pas de course à l'échalote.

À l'heure où j'écris ces lignes, 50 billets publiés (en lecture publique), 1228 messages ont été postés sur 127 fils de discussions entre tous, sur le forum (privé). La plupart avancent masqués et ça donne pas mal de piquant au jeu.

Vous êtes chaudement invités à lire cette fiction collective en cours d'écriture et à y laisser vos commentaires : ça se passe ici !

Mise à jour du 22.06 :

-----
Le jeu - présentation
* Des félicitations nourries aux aubergistes Kozlika, Franck Paul, Pep
* La précédente édition (été 2005), les archives du jeu l'Hôtel des Blogueurs + le papier dans Libé.
* Si vous avez deviné de quel personnage je tire les ficelles, je vous propose de garder le secret pour vous jusqu'à mi-septembre. La fabrique (le forum) sera alors rendue publique. Et nous serons autorisés à publier sur nos sites respectifs les billets que nous aurons commis durant l'été.




10 commentaires:

  1. J'essaie de suivre mais je suis un peu dépassé par le nombre de posts là !! Mais c'est vraiment super chouette de retrouver l'auberge !!!! :DDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec Otir qui commente souvent sur ADB et qui peine à suivre mais persiste avec un enthousiasme contagieux. :-)

      Supprimer
  2. On y est bien, dans cette auberge !

    RépondreSupprimer
  3. oh la la ! la concurrence est rude ,trop de monde drôlement doué et moi pas assez, je lirai ce sera déjà ça !
    gros bisous ma poule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a de la place pour tout le monde, ma poule, et le jeu est très prenant :) Viens nous lire :)

      Supprimer
  4. Super cette idée, en effet ça rappelle le bon vieux temps des défis littéraires auxquels j'adorais participer ! je viens d'aller lire quasiment tous les posts, c'est vrai que c'est déjà super dense... y aura t'il une façon de lire à la suite sans devoir cliquer sur chaque post ?
    ça m'aurait tentée mais j'ai trop de boulot en ce moment et mon temps libre est déjà bien occupé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À terme, il est prévu une version intégrale en PDF. Et en attendant, les "aubergistes" cherchent et trouvent des fonctionnalités pour faciliter la lecture. Tu as pu déjà te faire une belle idée de la variété des personnages ^^

      Supprimer
  5. C'est une chouette auberge aux occupants variés et très prolixes; j'aime lire les billets mais c'est si dense que j'ai parfois du mal à suivre. A la maison de vacances le débit n'est pas au top ! Bon séjour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Ce sont des vacances pas si virtuelles que ça puisque ça me permet de voyager intérieurement, d'écrire. Au plaisir de t'y croiser comme lectrice même occasionnelle. Bises de Marseille.

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?