Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

jeudi

Je regarde la jambe de sa mère



Sans rapport avec le billet qui suit. « Si vous avez un problème... », démerdez-vous. 


Les fidèles lecteurs de ce blog n'ignorent pas que je travaille dans l'hôtellerie. J'avais, il y a quelques lunes, publié 9 perles. En voici de nouvelles...

* En ce moment, je m’amuse à apprendre phonétiquement un peu de japonais. À ma demande, une cliente nipponne joue à la prof. Pour la remercier, je lui enseigne des bribes de français. Ce matin, elle me tend religieusement un bout de papier sur lequel elle a écrit « je regarde ». Ce « je regarde » qu’elle veut prononcer correctement. Devant d'autres clients perplexes, elle dit et répète une bonne dizaine de fois je regarde je regarde je regarde je regarde je regarde puis elle prend congé, bienheureuse, comme si elle avait obtenu un précieux sésame.

* Hier, des clients américains s’enquièrent de mon prénom, je réponds « Laurent comme Yves Saint-Laurent, le grand couturier ». J’ironise avec la famille : « Le week-end j’habille les stars pour les soirées mondaines et la semaine je travaille dans l’hôtellerie pour arrondir mes fins de mois. » Dans l’ascenseur, j’entends le fils1, qui doit avoir la vingtaine, dire à sa mère, le plus sérieusement du monde : « Oh il est couturier! »

* J’ai fait faire un tour de trottinette à ma nouvelle directrice, je pense qu’on va bien s’entendre.

* Un mètre dérouleur traîne à la réception. J’interroge mon collègue. Que fait cet outil dans nos tiroirs ? Il répond : C'est une cliente qui voulait mesurer la jambe de sa mère.


---
1 À quel âge apprend-on l'ironie ?

8 commentaires:

  1. Le mètre dérouleur ! Je, non rien… ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Huhuhu pour un couturier normal d'avoir un mètre à portée de main!!! Ici l'ironie s' aapprend tôt, ma fille a su l'utiliser dès l'age de 9 ans. On la manie beaucoup ici!
    Bisous beau Laurent!

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. ça me fait penser au nouveau mot dit par Louise, 4 ans, qui a parlé d'efface-terrestre.

      Supprimer
  4. Un couturier qui enfile des perles...

    ... des perles? .;..


    ... .... .... je....


    je suis une perle! je suis une perle!

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?