Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

mercredi

Le frigo qui n'émet (n'aimait) pas le froid





C'est un jour de début août que notre frigo décide de décéder. L'opératrice du constructeur Machin nous signale la bouche en cœur que ni le déplacement, ni la main d'oeuvre, ne seront pris en charge, malgré la garantie. Elle nous propose une intervention le 4 octobre. Nous lui suggérons à notre tour d'aller se faire cuire un œuf au plat sur le dos d'un varan de Komodo sur le Mont Satalibo. Sur Twitter, on nous conseille de faire valoir la garantie de conformité auprès du vendeur. Le vendeur quant à lui, appelons-le Chose, leader français du commerce en ligne, fidèle à sa mauvaise réputation, nous dit d'aller voir ailleurs si nous y sommes.

Fatigués d'avance de nous lancer dans des procédures aussi chronophages que décourageantes (lettres en recommandé AR, relances et appels dans le Désert de Gobi) et parce que nous roulons sur l'or (ironie), nous optons pour l'achat d'un nouvel appareil. Nous conservons à la cave l'appareil moribond et le ferons diagnostiquer par un ami frigoriste, le jour où nous sympathiserons avec un frigoriste. Soupir.

En attendant, promis juré craché croix de bois croix de fer si je mens je vais en enfer, nous scellons la fin de nos gros achats sur la Toile. Car pour payer, tout est facilité, mais dès qu'on décèle une *ouille dans le potage, dès qu'on requiert de l'aide, il n'y a plus personne. Seulement des tapez 1 ou pianotez 2 ou faites l'étoile sur le clavier, des phrases toutes faites et des procédures abracadabrantes.

Armés de patience, nous partons en quête d'un magasin physique où nous pouvons tâter la marchandise et tailler une bavette avec l'expert-vendeur.

Au détour d'une allée de réfrigérateurs-congélateurs, nous faisons la rencontre de Lisa. Elle nous dit tout sur les modèles A, B, C et Z, nous fait l'article mais courtoisement, techniquement, professionnellement. Nous plaisantons à propos de la climatisation qui fait aujourd'hui défaut, elle nous nargue avec sa bouteille d'eau fraîche et ses petites gourdes de compotes cachées dans le seul frigo branché du magasin, appareil jouxtant son petit bureau donnant sur un univers électroménager. Nous frayons avec la spécialiste du fréon, ou plutôt des fluides frigorigènes l'ayant remplacé. Elle nous confie même son numéro de téléphone portable personnel.

Nous quittons l'enseigne époustouflés par tant de gentillesse, d'humour, de conscience professionnelle et de dynamisme concentrés en une seule et même personne. Je fais vite le rapprochement avec Amélia dont j'ai brossé le portrait ici il y a quelques mois. J'envoie d'ailleurs l'article paru dans Ebdo à Lisa qui se trouve de troublants points communs avec Amélia.

Deux semaines de SMS plus tard, nous rendons visite à notre conseillère préférée. Joignant l'utile à l'agréable, nous décidons de faire 2 emplettes et de lui offrir un lot de compotes emballées dans du papier kraft orné de ruban décoratif. Sans savoir que nous le lui remettions pile le jour de son anniversaire, nous confie-t-elle, émue. Nous restons comme trois ronds de flan devant l'incroyable coïncidence et nous promettons de boire le verre de l'amitié, chez elle ou chez nous.

La morale de cette histoire, c'est qu'il vaut mieux chercher la chaleur humaine auprès d'une experte en frigos qu'auprès de sites marchands et d'opérateurs aussi serviables qu'une valise sans roulettes ni poignée.


16 commentaires:

  1. Parce que les écrans ne remplacent pas les personnes, je me refuse à acheter en ligne (à part billet de train ou d'avion). Je prépare ma toujours ma visite d'achat en surfant et puis suis les conseils, souvent avisés, des pros.
    Pour le frigo moribond, c'est toujours le vendeur qui est responsable de l'exécution de la garantie. S'il refuse, il n'y a-t-il pas en France une instance officielle pour le dénoncer ?

    Bonne journée. Bisous.

    Ben

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe sur le net des ressources, des lettres types, des conseils, mais faisant cela, nous n'avions pas de solution avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. CDiscount pour ne pas les citer :p est doué pour ne pas répondre, ou pas pressé de répondre à ces mises en demeure. Nous ne voulions pas perdre de temps, d'énergie, avec des c**na*ds. Nous avions besoin d'un frigo urgemment, avons acheté une marque fiable, auprès d'un magasin réputé pour sa qualité de service en cas de pépin.
      En tous cas, nous avons appris la leçon. Ne plus rien acheter chez CDiscount, pour ne pas les re-citer.
      Belle journée à toi également & bises. Laurent

      Supprimer
  2. Cher Laurent,
    Vous cherchiez du froid, du Grand Froid, et vous avez rencontré la chaleur humaine, à laquelle aucune canicule ne vous fera renoncer. Ya pas à dire, vous êtes doué.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La canicule n'est qu'un mauvais souvenir, avant la prochaine hélas. Merci pour les compliments !
      Chaleureusement ^^

      Supprimer
  3. Le réchauffement bienvenu après la guerre froide... Jolie histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou la guerre du froid au temps du réchauffement...
      Le manque de serviabilité d'une valise sans roulette ni poignée m'avait jusqu'ici, j'avoue, totalement échappé.
      J'adore, j'adhère ^_^

      Supprimer
    2. Le réchauffement climatique coïncide dans le cas qui nous occupe avec le réchauffement des relations humaines :)
      J'ai adapté (comme souvent) une expression déjà existante. On dit con comme une valise sans poignée ^_^

      Supprimer
    3. Nos amis Belges disent "con comme un tuyau", c'est tout aussi savoureux (et tellement vrai).

      Supprimer
  4. Nous utilisons souvent c-discount, mais seulement pour trouver les choses, les comparer, avoir les descriptifs, les avis des consommateurs et ensuite nous filons chez Monsieur Darty, nous y rencontrons souvent des gens très pros et pour le service après vente, y'a pas mieux , j'ai le souvenir d'un sèche linge qui m'a lâché la veille de la fin de garantie et qui a reçu le jour même un moteur tout neuf, tous les électro ménagers viennent de chez eux, c'est plus sûr même si parfois c'est un peu plus cher, c'est la sécurité du service après vente
    Bises à vous 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons fait le même choix du "contrat de confiance" ;-) Bises transmis à Laurent. Bises à vous 2 itou.

      Supprimer
  5. J’achète souvent sur des sites de vente à distance mais jamais du gros matériel( PC, électro-ménager, tv etc...). Rien ne vaut le contact humain.
    Bises de Normandie et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retiens la leçon du tout-internet ^^ bon week-end à toi également, merci :-)

      Supprimer
  6. Coucou ! Elle est trop belle cette synchronicité ! Thanks.
    Bel été indien à vous et à bientôt,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Sandy. Synchronicité, c'est exactement ça.
      Depuis, nous avons testé ledit frigo et invité Lisa à boire l'apéro... frais !
      Que cette rentrée te soit douce et clémente. Bises.

      Supprimer
  7. Merci. Je te souhaite aussi douceur et belles surprises. Bises

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?