Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

mardi

Allumer la plante !


Mon humeur confinée n'a pas grand chose à écrire aujourd'hui mais je tiens peu ou prou le rythme que je me suis imposé. Comme certains s'efforcent de maintenir une routine quotidienne, je fais ma gymnastique ordinaire, je conjugue des idées, des choses vues, lues ou entendues. Je réfléchis aussi au jeu* que je vais proposer à mes nièces demain par le truchement des caméras de nos tablettes respectives. Je mesure d'ailleurs la chance que nous avons d'avoir la fibre quand tant de gens sont soit en zones blanches soit carrément coupés d'internet.

Transition toute trouvée pour mon court billet du jour.

J'ai épousé un informaticien. D'une patience d'ange, il cherche, il farfouille, il compare, il dépanne (c'est son métier). Démonter un ordinateur ne l'effraie pas. Il y cherche l'ivresse des sommets et se grise de trouver l'astuce qui fera croire à Windows que blanc c'est bleu ou que Mac c'est PC. Joueur, il a programmé des commandes vocales pour allumer lumières et appareils. Des guirlandes de leds derrière le canapé, Ambilight par ici, d'autres loupiotes par là, dans une plante ou autour d'une tringle à rideaux. Ça n'est pas Las Vegas mais c'est Noël tous les jours, et en ces temps confinés, un peu de douceur de vivre ne nuit pas. Et je m'amuse de l'entendre parfois demander : « Ok. Google, allume la plante ».

Enfin, je ne résiste pas à l'envie de vous rappeler le dépannage téléphonique qu'il m'avait raconté :
« Madame, pourriez-vous faire une photo de votre bureau et me l'envoyer ? » Elle lui fait parvenir une photo du bureau (Ikea et pas Lenovo) où posent, tout sourire, les deux collègues de la dame.

-----
* Je vais leur demander de livrer face caméra et à l'heure dite 20 objets d'une couleur donnée et 20 autres objets commençant par une lettre dite. Elles s'aideront de leurs téléphones pour photographier les articles qu'elles ne pourront pas déplacer. En un temps chronométré.

Le journal de bord dans sa continuité → Journal tendre d'un confiné

10 commentaires:

  1. "ne pourront pas déplacer" Ouf!!! j'imaginais déjà le joyeux bazar. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pouvais difficilement leur demander de monter à l'étage le canapé bariolé du salon :) Bises itou.

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je laisse ton commentaire supprimé parce qu'il affiche ta trogne :) et comme je suis content de la voir, je la laisse :)

      Supprimer
  3. merci de nous dispenser sans compter ta tendresse, cher des fraises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ton service, ma chère tilly sans majuscule. Des bises ensoleillées.

      Supprimer
  4. Première question une fois du dépanneur au bureau car mon ordi ne s'allumait pas (au siècle dernier) Avez vous vérifié qu'il est branché ? Je lui réponds que quand même oui et il me dit qu'il résout la moitié des "pannes" comme cela ! Mais le mien cette fois là ne s'est jamais rallumé !
    Amuse toi bien avec tes nièces. Merci de tes partages
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton dépanneur avait hélas raison, c'est ce que me confirme ma moitié : une souris qui ne fonctionne pas mais qui est tout simplement débranchée et je t'en passe des vertes et des pas mûres. Bon mercredi à toi :)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Il est tout simple. Comme un mini jeu de pistes à la maison.

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?