Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

mercredi

Autopromo Arcimboldo

En page 4 de la version PDF du magazine Sensitif

Je vous avais déshabitués à ma verve quasi hebdomadaire. Je répare l'impair. Voilà-t'y-pas que je blogue de nouveau régulièrement. Saperlipopette, Arlette. Ce soir, je rebondis boiiing boiiing boiiing sur le sujet du commentaire laissé par mon troll chéri sur le billet précédent. Le sujet : mon ego. J'aurais un ego proche de la conflagration. A la dimension, pour votre gouverne, toute ridicule et modeste qu'est un blog, ce blog. Quoi de plus logique donc ce soir qu'un nouveau billet consacré à ma gloire, Grégoire. Cherchant sur un outil de l'internet mondial l'adresse IP de mon troll chéri (et le trouvant), je tombe sur quelques savoureuses requêtes Google. D'oisifs promeneurs cherchent parfois de ces choses. Non mais de ces choses ! Tru-cu-lentes. Et pof soudain je tombe boiiing boiiing crac sur une brève consacrée au blog de votre dévoué serviteur. Mon ego ne pouvait pas décemment louper une telle occasion, l'occasion de vous livrer les jolis mots qu'a écrits Monique Neubourg dans le magazine Sensitif, revue pour hommes aimant les hommes aimant les hommes, n°72, distribué gratuitement dans toutes les bonnes quincailleries gays de France et de Navarre.

Qui a dit que les blogs bien écrits étaient en voie de disparition ? Quelqu'un qui ne connaissait pas Laurent, notre homme du mois qui réclame des fraises et de la tendresse. Ou qui en propose, tout dépend de quel côté on se place. Bref, Laurent, qui aime aussi les épinards, a trouvé une alternative savoureuse et réaliste à l'amour et à l'eau fraîche. En ce moment, il travaille dans l'hôtellerie, et cette expérience nourrit son blog d'anecdotes et de récits empreints d'humanité, comme toutes celles de son passé, et pas des moindres. L'homme a de l'épaisseur, des ressorts subtils et un sens du verbe et de l'humour qui lui permet de donner une version poétique et amusante d'une recette de tarte salée aux épinards, à la cancoillotte et à pas mal d'autres choses, trouvée chez Marmiton. Des fraises et de la tendresse est un blog sans tapage ni trompettes. Après l'avoir lu un peu, beaucoup, passionnément, allez donc consulter son "cévé" : il est, entre fraises et épinards, beau comme un Arcimboldo. 

 

12 commentaires:

  1. J'ai jamais compris les gens qui aiment détester un blogueur ET COMMENTENT ET TROLLENT !

    Qu'on se fasse du mal dans son coin à lire ce qu'on aime pas, soit, mais de là à faire chier le reste du monde, il y a une limite.

    Moi je suis raide dingue de ton sourire lumineux et de tes mots jolis, va, et tu vaux bien les compliments que tu t'attires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci <3 A propos de troll, je suis tout aussi dubitatif. Bisous ma belle lumineuse too.

      Supprimer
  2. ben dis donc, quel article ! ton troll m'amuse beaucoup..le con !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il nous fait jaser, c'est déjà ça.

      Supprimer
  3. "L'homme a de l'épaisseur !"… et de la moquette ! #Okijesors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ! faut suivre Twitter pour savoir ^^

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?