Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

dimanche

Masque Singer


Un coup c'est blanc, un coup c'est noir, un coup c'est oui, non, faites pas ci, faites pas ça, faites ce que je dis mais pas ce que je fais, oui mais non, et en même temps, la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu.

En bon citoyen, j'accorde parfois un poil de grenouille* de crédit à nos gouvernants sauf Castaner, Blanquer, Darmanin, Le Maire et quelques dizaines d'autres, je me dis qu'en effet les masques faits maison ne sont pas utiles, je me moque gentiment de toutes les petites mains qui s'affairent à coudre à la maison, pour la collectivité. Elles fournissent gratuitement les bonnes âmes en patrons, en tutoriels. Elles ne passent pas leurs journées derrière leurs écrans à chouiner, elles agissent. Alors je me renseigne, je revois ma copie, j'entends d'autres sons de cloches dignes d'être entendus. Urgentistes, soignants, médecins, des gens sérieux expliquent pourquoi ces masques en tissus (avec filtre amovible) ne sont pas inutiles.

Toutes les injonctions contradictoires, les revirements, les "je réévalue notre doctrine" du Ministre de la santé aujourd'hui, les discussions prématurées et irresponsables autour de la fin du confinement, créent défiance et hésitations. Et génèrent à la maison, hier soir, une situation assez lunaire. Où trouver ces masques en rupture partout ? Comment s'équiper lorsqu'il va falloir retourner au travail ? Combien en faut-il ? Et pourquoi pas les coudre nous-mêmes ?

Telles deux poules devant un timbre poste, nous admirons la dextérité d'une couturière face caméra, nous envisageons de reproduire les étapes, les gestes précis. Nous nous égarons dans les tutoriels, nous commentons : « j'aime bien celle-ci, elle a une voix douce », « je peux les coudre à la main, non ? », « elle a l'air bien sa machine » et j'en passe des vertes et des « mais ça va pas bien la tête ? » Comme réveillés d'un mauvais rêve, nous nous ressaisissons, fermons toutes les fenêtres qui nous vantaient des machines à coudre performantes et pas chères et retournons à nos moutons, à notre confinement, à la petite Kimberley qui se voyait déjà dans son joli manteau mi-saison cousu avec mérite par ses deux papas.


---
* un peu, point trop n'en faut !

Le journal de bord dans sa continuité → Journal tendre d'un confiné

14 commentaires:

  1. je revoie ma copie jour après jour moi aussi : les masques mieux-que-rien seront vraiment efficaces le jour où tout le monde en sera équipé au même moment (wishful thinking! mais on peut essayer faire comme-si, non ?) ; ces masques alternatifs sont faits pour "protéger les autres" ; j'en porterai dès que j'en aurai (?) en espérant un peu que les autres que je croiserai en portent aussi pour me protéger !
    j'ai téléchargé les spécifications afnor (mon premier employeur... années 70) mais suis infoutue de réaliser quoi que soit, faute de matériel, tissu, elastique, machine
    https://www.afnor.org/actualites/coronavirus-telechargez-le-modele-de-masque-barriere/
    stay safe! stay home!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous restons à la maison et ne sortons que pour des courses ou pour satisfaire les besoins naturels de la petite. Merci pour la norme Afnor qui intéressera probablement la couturière du dimanche se promenant par ici. Bises tilly.

      Supprimer
  2. J’ai posé la question « où trouver des masques dans FB. J’attends la réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on peut attendre longtemps une réponse, sur FB, ou même de Sibeth.

      Supprimer
    2. Sur Facebook beaucoup d'arnaques avec masques anti-pollutions chinois revendus 20 ou 40 fois leur prix sur aliexpress (amazon chinois) et sans aucune garantie de livraison. En principe le commerce des masques FFP2 et chirugicaux est désormais interdit : ils sont réquisitionnés (ça a enervé les Suédois). les masques alternatifs n'était pas a ces normes, ils sont surement autorisé de commerce, mais ça couter la peau du cul au début.

      Supprimer
    3. À propos de FB, je pense que Nicolas était ironique. Et moi itou (c'est un peu ma seconde peau, l'ironie). Je ne doute pas du nombre ahurissant d'arnaques. Raison de plus pour alerter les gens et leur dire d'être méfiant/prudent.

      Supprimer
  3. Elles sont gracieuses les Singer art nouveau. Merci.
    Plus moderne, un de mes petits-neveux, âgé d'une quinzaine d'années, fabrique des masques en plastique chez lui à l'aide d'une imprimante à trois dimensions. Il m'en a offert un exemplaire.
    De toute façon, un masque, quel qu'il soit, ne peut faire du tort et sa vue peut rappeler aux promeneurs l'obligation de vigilance.
    Bonjour de Bruxelles où le soleil, radieux, élève la température à 21 °.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De vraies objets d'art, ces machines. Saluons ton petit-neveu et toutes les petites mains qui se rendent utiles. Il fait presque aussi beau chez toi que chez nous. Bon dimanche :)

      Supprimer
  4. Il y a de très bons tutos de masques sans couture et si je dois en faire un j'ai pigé le truc ! On va y arriver ! je déteste porter un masque en général mais s'il le faut, je m'y ferais... en tout cas pour faire ses courses ou prendre les transports je pense qu'un masque en tissu c'est mieux que rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu une vidéo qui compare l'efficacité de différents masques et les masques en tissus pour peu qu'ils respectent certaines règles de confection, et les masques faits maison n'ont pas à rougir. Je fais amende honorable, je critiquais parce que je validais bêtement la doctrine officielle. Aujourd'hui je salue l'initiative de milliers de petites mains !

      Supprimer
  5. sinon les revirements sur les masque : suivre l'OMS et ses avis.. c'est tout simplement ça.
    Attention a bien mettre 3 ou 4 couches de tissus/machin pour filtrer et bien sûr respecter les consignes, bah oui ça ne se met pas n'importe comment ni se retire n'importe comment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas porter ses mains à son visage pour un oui ou pour un non lorsqu'on est armé de masque, conventionnel ou pas. C'était probablement le message que voulait transmettre Sibeth Ndiaye. Mais comme elle douée en com comme je le suis en biologie moléculaire, je n'accorde aucune confiance à sa parole.

      Supprimer
  6. Bonjour.
    Cette belle machine à coudre me fait penser avec nostalgie à ma grand mère aujourd'hui décédée,elle trônait dans le salon. C'est un peu de mon enfance qui me revient en mémoire.
    Pour ce qui est des masques il me paraît prudent d'en porter, même un modèle artisanal.
    J'ai la chance qu'une personne que je connais pourtant très peu m'en fabrique un. Je l'aurais demain.
    Comme quoi la solidarité joue encore chez les gens du commun. Ça me fait aller contre ma tendance naturelle à penser que l'humain est irrécupérable.
    Caresses à la petite Kimberley.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre gentille voisine Shajan est en train de nous en confectionner un chacun. Ça vaut ce que ça vaut, elle y met plusieurs couches et beaucoup de coeur. Oui, on peut encore croire en la solidarité, et heureusement. Des abrutis, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours. Il faut donner de la visibilité aux bienveillants, aux solidaires ! Merci de ta visite, bonne fin de journée confinée :) p.s. je transmets tes caresses à la petite Kimberley.

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?