Quand la vie est trop courte pour râler ou s'acheter des fleurs demain, j'invite le lecteur à s'émerveiller des petites choses. Dans les sillons creusés par l'inattendu ou le hasard, je sème les graines d'un regard humain, parfois mordant, et compose régulièrement un bouquet de rencontres ou d'échanges piquants, insolites, simples.

samedi

Le lave-vaisselle


Notre nouveau lave-vaisselle rentre pile poil 😉  

Je sors mes chemises froissées du placard et me perds dans le dédale d'une corvée entrelardée de bouts de loisirs, d'échappées, de réflexions microscopiques. Le repassage qui devait peu ou prou durer une petite heure s'avérera interminable. Je m'éparpille. Tout est prétexte à interrompre la tâche. J'ai soif et vais chercher une bouteille d'eau au frigo – nous n'avons plus d'eau en cuisine depuis trois jours. Je ris de voir le plombier (illustration) – pauvre bougre qui trime depuis avant-hier pour changer la colonne sur 9 étages. J'immortalise l'instant et poste ma blague potache sur les réseaux. Mon voisin du dessous se bidonne, car il a vu mon post FB. Mollement concentré, je songe au repassage qui s'impatiente, je bifurque par le salon pour faire un câlin à la chienne. Fin des papouilles, retour à la planche. Hop une épaule de chemise, une manche. Les coups de klaxon me tirent de ma rêverie. Je me penche pour voir ce qui attise l'agacement des automobilistes en bas. La tradition marseillaise n'est ni la navette ni le p'tit jaune mais le stationnement en double ou plutôt triple file. À l'aise Blaise. Un véhicule GCUM empêche le car Zou de faire sa manœuvre. Le chauffeur se fait aider par le tenancier du Bar-PMU, le même contre lequel nous pestions quand, ivre, il jouait aux boules avec* ses clients sur la voie publique, de nuit. Las du grabuge en bas de l'immeuble, je retourne à la vapeur réconfortante de ma corvée. J'enfile la chemise dans le coude de la planche, je glisse sur le coton et m'égare encore. Je soupire d'aise au souvenir de ma démission remise en main propre avant-hier, à la mine déconfite de mon directeur, je lève mon fer à l'avant-dernière corvée de repassage !

-----

--> Où j'enfile des perles de ma vie d'hôtelier

*Les mots sont dans le bon ordre, ouf !



20 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'ai été pris pour transposer Les Mystères de l'Amour en français châtié 😉

      Supprimer
  2. Billet qui m'invite à te souhaiter le meilleur pour la suite !
    Mais je sais que, quoi que tu fasses, tu le feras au mieux, parce que ton cœur est grand et que tu es une très belle personne !
    Bisous de Bruxelles.
    Ben

    RépondreSupprimer
  3. un petit coucou de Marseille où je suis de passage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou* Tarmine 🤗 (t'as vu, j'suis loquace dans mes réponses aux commentaires aujourd'hui) 😂

      *Je te fais présentement coucou de la main, tu me vois ?

      Supprimer
  4. Mystère sur ce que tu vas faire ?
    Plein de bonnes ondes pour toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais m'efforcer de rester discret (mais je vendrai la mèche en DM). Merci pour la brassée d'ondes 😍

      Supprimer
  5. Bientôt nous aurons la fin du mystère , bises les lolo's

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sur le blog mais en MP sur FB, volontiers 😉 Gros bisous à tous les 2 !

      Supprimer
  6. Après notre échange IRL, je comprends que c'est une super nouvelle !
    Bonne suite 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii 😘 Merciiiiiiiiiiiiiiiiiii 😘

      Supprimer
  7. héhé, en route pour un nouveau chapitre tout en continuant a câliner un chien sérieux...

    RépondreSupprimer
  8. Tout le meilleur pour la suite, j'espère que tu en parleras bientôt ici ou ailleurs ;)
    en tout cas moi j'ai promis à un pote de venir le voir à Marseille cette année, je ne sais pas encore quand, j'attends que les beaux jours reviennent, mais je te tiendrais au courant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Carole 😘 Je serai ravi de jouer les guides et/ou déjeuner/dîner/apéro lors de ta visite dans le Sud 🤗

      Supprimer
  9. Oh ça y est la démission est posée! De nouvelles aventures ! J'ai hâte de savoir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiii, je termine dans une petite semaine. Je te donnerai les détails par voie privée 😉

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?