Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

dimanche

Déjeuner sur le César 2006 du meilleur film


Jacques Audiard avait obtenu en 2006 le César du meilleur film. La compression en bronze, accompagnée d'autres trophées, s'est logée dans une table basse au-dessus du Cinéma le Panthéon, dans le 5e à Paris.
Traîné mes guêtres au Salon du Panthéon, 13 rue Victor Cousin.
Je n'étais pas en terrasse, je n'ai donc pas eu droit à la couverture rouge que l'aimable tenancière, Charlotte, pose sur les frileuses rotules de ses clients. J'ai préféré le canapé d'où j'ai pu observer à loisir les convives ici, le producteur là, échanger un sourire intrigué avec l'élégante voisine de tablée.

Et j'approuve volontiers les éloges accordés par voie de presse à la décoratrice du lieu, Catherine Deneuve. "Adresse confidentielle (dans la rue ou dans le cinéma, rien n'indique l'endroit), l'espace a failli n'être qu'un club très privé, jusqu'à ce que Pascal Cocheteux se décide finalement à en faire un «comme à la maison» ouvert au public," lit-on dans le supplément people de Libé.

Il est bon ce chardonnay. Et ce hachis-parmentier au confit de canard. Et la compagnie de cette amie qui me propose de plonger à nouveau dans le théâtre. Le cœur léger, je glisse le manuscrit dans le sac à dos, laisse le Vélib' à sa station, et m'invite dans le taxi pour un bout de chemin parisien.

Je troque une heure plus tard la volupté du charme Rive Gauche pour le bonheur d'une mousse et d'une barquette de frites chez Dédé la frite, rue Montmartre, à deux pas du Palais Brongniard.

 

4 commentaires:

  1. On s'y croirait en lisant ton escale parisienne.Du plaisir à te lire, continue à nous faire partager tes petits récits. Sympa ces témoignages de vie.

    RépondreSupprimer
  2. moi aussi j'ai beaucoup de plaisir en te lisant !
    sophie (des grigris)

    RépondreSupprimer
  3. Laurence : Merci ! Quelques autres escapades à raconter mais des rencontres, surtout. Bises. | Sophie : Que dire ? Merci ! Le plaisir doit être moteur en bien des choses, y compris dans l'écriture et le partage de ce blog.

    RépondreSupprimer
  4. Le théâtre te va bien — du coup j'ai déjà hâte d'aller à la première :))

    RépondreSupprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?