Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

mardi

La grosse dame aux Crocs™ vertes, peut-être



Je passe le seuil de la blanchisserie sous un tonitruant carillon annonçant mon arrivée. La grosse dame aux Crocs™ vertes m'accueille, comme toujours, avec un sourire généreux. Lui tendant mon ballot, je me ravise. Je déboutonne les chemises sales. Elle rit : "Mais non, laissez." Je lui avais un jour demandé si elle préférait que le client dépose sa chemise boutonnée ou pas. Voyez comme je me pose des questions existentielles, et bêtes. Déboutonnées, évidemment, ça soulage le travail des repasseurs. D'humeur modestement utile, je m'inquiète du sort des cintres métalliques. "On les reprend, bien sûr," répond-elle, haussant une épaule.

La dame aux Crocs™ vertes et moi échangeons à propos de la neige qui a égayé et fichu la pagaille dans la capitale, de nos horaires respectifs. Des lubies de nos patrons. Mais le signal sonore annonce l'entrée d'un nouveau client, la fin de notre conversation.

Le lendemain je lui confie le linge sale d'un client de l'hôtel. Déballant le sac pour séparer les chaussettes des maillots de corps vieux comme Hérode, elle jette un œil amusé aux chaussettes. Sur chacune est cousue une étiquette. Un numéro pour chaque paire. Visiblement, elle a eu son lot de bizarreries. Et cela n'a pas l'air de la déranger. Avant de lui souhaiter la bonne journée, je commente ma toute nouvelle livraison de cintres métalliques, pas peu fier de mon ridicule geste pour l'environnement (car avant, je jetais) :

- Les gens m'étonnent. J'ai dit à mon patron que je recyclais vos cintres et il m'a toisé. M'a dit, bougon, bah pourquoi ? Faut les jeter.

Et la grosse dame aux Crocs™ vertes me donne la raison que je n'avais imaginée, tant elle est bête comme chou :

- C'est parce qu'il ne veut pas donner, confie-t-elle en écarquillant les yeux, une moue moqueuse sur les lèvres. S'il y avait moins de gens comme ça, de gens égoïstes, le monde irait peut-être un peu mieux. Peut-être.


8 commentaires:

  1. oui, tiens je n'aurai pas pensé à les ramener ! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien tu vois, nous sommes nombreux à ne pas y penser. Des gouttes d'eau dans l'océan archi-pollué de nos consciences. Bisous ^^

      Supprimer
  2. Bien que je préfère les Crocs™ roses, je la trouve bien sympathique et fine mouche, ta blanchisseuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime bien papoter avec elle. Des Crocs roses ? Bah c'est parce que tu es une vraie fille qui aime toutes choses roses.

      Supprimer
  3. Vertes ou roses, les Crocs j'aurais du mal. Mais il paraît que c'est confortable.
    PS. Tu as raté un bel imparfait du subjonctif : "Je lui avais un jour demandé si elle préférait que le client déposât sa chemise boutonnée ou pas" :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'affectionne pas beaucoup l'imparfait du subjonctif. Mais bon, l'auteur, c'est toi :p
      À ce propos, tu me prêteras un extrait en avant-première intergalactique ? Que l'on donne ça aux Fraises et à la Tendresse...

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?